Actualités

A la racine de la Charte du faire alliance
A l’occasion du Giving Tuesday du 30 novembre, La Fondation des Territoires a lancé en avant-première la charte du faire alliance. Dans un contexte de profonde transformation, le « jouer collectif » incarne concrètement l’ODD 17 des Objectifs du Développement Durable (ODD). La crise systémique en a accéléré l’application, et le « devoir d’alliance » s’est transformé en « envie d’alliance ». Comment aider ceux qui se lancent dans une démarche apprenante d’alliance d’intérêt général à poser les bases d’une relation équilibrée et durable ? 15 ans d’expérimentations innovantes et d’observation du mouvement de co-construction du bien commun en France permettent aujourd’hui d’en faire un récit à la fois opérationnel, politique et philosophique. Cette Charte est le fruit d’un cheminement collectif piloté par la Fondation des Territoires*. Véritable « contrat de confiance » entre acteurs de profils complémentaires, elle est un cadre de dialogue pour que chacun puisse s’engager sereinement dans une démarche apprenante de co-construction. Revenons aux racines de la démarche « « Agir ensemble en Territoire »  En 2010, comme suite à l’étude ARPEA-Collectivités locales réalisée par Comisis-OpinionWay pour l’Observatoire des partenariats, Le RAMEAU initie une démarche apprenante pour étudier sur le temps long la valeur de la co-construction entre collectivités, associations et entreprises. Il convient pour en étudier les effets de prendre à la fois 3 régions différentes et 3 initiateurs aux profils complémentaires. Très vite, en raison des expérimentations déjà lancées depuis 2006, 3 régions et 3 partenaires s’imposent comme une évidence :
  • L’Alsace avec Alsace Active avec lequel un compagnonnage s’est établi dès 2008,
  • Le Poitou-Charentes avec le Groupe La Poste, territoire du Directeur régional en charge de l’animation transversale des correspondants RSE, fortement impliqué dans la réflexion stratégique sur les partenariats associatifs lancée par l’Enseigne en 2008,
  • L’Ile de France, avec la Communauté de Commune Charenton-Saint Maurice, territoire d’implantation des deux partenaires de l’étude auprès des Collectivités de l’Observatoire des partenariats, le Crédit Foncier pour l’une et Le RAMEAU pour l’autre.
12 ans après où en sommes-nous ? Côté associatif, avec Alsace Active : le projet a pris la forme du Laboratoire territorial des partenariats en 2012, puis s’est élargi à la dynamique Start Up de Territoire pour aujourd’hui s’incarner dans un tiers lieu en plein cœur du Parc Naturel Urbain de Strasbourg. Quelle illustration inspirante de la triple articulation entre la mobilisation des organisations publiques & privées au travers du Labo, des personnes engagées au travers de la démarche Start Up de Territoire, et de tous les habitants d’un quartier au travers de la Tour Merveilleuse ! Côté entreprise, avec le Groupe La Poste : le projet s’est doublement décliné dans le temps :
  • sur le Territoire, il a donné lieu à un projet collectif d’innovation sociétale – SilverGeek – qui est aujourd’hui en cours de déploiement national pour lutter contre la fracture numérique grâce à une coopération intergénérationnelle,
  • au sein du Groupe, il a permis de faire un démonstrateur pour créer l’Alliance Dynamique qui est aujourd’hui une démarche largement partagée au plan national et territorial. Depuis 2014, La Poste est incontestablement devenue un véritable ambassadeur de l’engagement des entreprises sur la co-construction territoriale au plus près des réalités locales grâce à ses 19.000 points de contact.
Côté Collectivités territoriales, avec la Communauté de Commune de Charenton Saint Maurice, les deux Communes initiales ont su non seulement pérenniser la dynamique qui a notamment donné lieu à un projet d’innovation locale – Quand Elèves & Entreprises se rencontrent - mais aussi essaimer la démarche « Agir ensemble en Territoire » sur tout le Territoire Paris-Est Marne et Bois. Ces trois projets incarnent à la fois l’innovation, la performance et la confiance que permet la force du « jouer collectif ». Choisir le lieu du lancement de la « Charte du faire alliance », une évidence ! Ce n’est donc pas un hasard si c’est à Saint Maurice lors de la soirée Vitawin, une démarche collective de mobilisation des tous les acteurs du Territoire pour l’éducation et l’insertion des jeunes que la charte a été dévoilée. Il y a quinze jours, lors du Congrès des Maires, à l’invitation de l’AMF, Le RAMEAU a eu le plaisir d’intervenir durant le Forum sur la co-construction locale. Comme l’indiquait le journaliste, il aura fallu 103 Congrès pour que ce thème fasse l’objet d’une session dédiée. Signe que le temps du « faire alliance » est venu ! Il fallait donc que la Charte incarne cette force des élus locaux à savoir dans le temps assurer une continuité des actions d’intérêt général… même lorsque les équipes et l’organisation publique change. Une « Charte du faire alliance » qui vient conclure un cheminement empirique de 15 ans Après avoir capitalisé les 7 méthodes « Agir ensemble en Territoire » (mise en ligne en accès libre sur la plateforme « l’innovation territoriale en actions »), modélisé le parcours pédagogique « Alliances & Territoires » avec le Ministère de l’Education Nationale (mis en ligne en accès libre sur le site associations.gouv.fr), la « Charte du faire alliance » est le 3ème pilier du déploiement de la co-construction territoriale. C’est un « contrat de confiance », issu de la pratique des pionniers des alliances d’intérêt général, pour permettre à ceux qui ne sont pas encore engagés de pouvoir le faire sereinement au travers d’un cadre souple pour faire leur propre expérience. Inscrite dans le temps long, cette « charte du faire alliance » est un outil itératif, autant dans sa conception qui ne s’arrête pas à sa diffusion, qu’entre partenaires qui auront à inventer leur parcours d’usage de ce « contrat de confiance » en fonction de leur propre cheminement. La Fondation des Territoires est à l’écoute de tout acteur volontaire pour contribuer à l’amélioration de cet outil de bien commun. Le « Jeudi de l’ODD 17 » y est consacré, n’hésitez pas à la transmettre autour de vous. * A propos de la Fondation des Territoires La démarche de préfiguration de la Fondation des Territoires a été initiée le 12 juillet 2018, après consultation du Cabinet du Président de la République, et sous l’impulsion du puis de la Ministre de la Cohésion des Territoires. La Fondation des Territoires est un espace de dialogue entre acteurs publics et privés, à l’écoute des dynamiques de co-construction locale. Véritable lieu d’apprentissage du « faire alliance », elle soutient les initiatives innovantes qui nous apprennent collectivement à inventer le « comment faire alliance d’intérêt général ».
Voir plus
L’ODD 17 est invité au 103ème Congrès des Maires

En ce jour où JURIS Associations publie le 2éme dossier sur les coopérations territoriales à l’occasion du 103éme Congrès des Maires, ouvrons la semaine sur les « bonnes nouvelles des Territoires » qui incarnent les dynamiques à l’œuvre, du local à l’international.

Voir plus
L’économie de l’alliance en Actions !
Ce 23 novembre, le 4ème diner « Elus & Entreprises » a été l’occasion de partager les avancées de l’économie d’alliance en France, non seulement du coté des élus locaux (cf. article CAREnews « Une semaine de bonnes nouvelles des Territoires »), mais aussi des entreprises. Le Fonds ODD 17 qui organisait la soirée a en effet présenté la campagne de promotion « TPE-PME : Rencontrer vos partenaires de proximité pour agir plus efficacement ! » lancée aujourd’hui même sur CCI news (cf. vidéo de présentation). Durant un an, un programme de valorisation et d’accompagnement des entreprises permettra de mobiliser les acteurs volontaires pour aider à accélérer l’économie de l’alliance au plus près des réalités de terrain.
Voir plus
L’évaluation partenariale en pratique !

Qu’est-ce que l’évaluation partenariale ? Pourquoi est-ce essentiel d’entamer une démarche d’évaluation partenariale ? Depuis plusieurs années, les dynamiques d’alliances d’intérêt générale se sont développées, notamment sur les territoires. Elles contribuent à l’équilibre des modèles socio-économiques de tous les acteurs, publics et privés. Il devient donc structurant de rendre compte des résultats des actions partenariales et d’en mesurer l’impact. La performance, la cohérence, l’efficience, la pertinence, la contribution sociétale, la clarté et le sens sont les 7 approches qui constituent le socle de toute démarche d’évaluation.

Pour comprendre la profondeur du mouvement à l’œuvre et l’utilité de l’évaluer avec attention, il faut retracer le cheminement qui a conduit à l’élaboration d’une méthode rigoureuse pour en évaluer les impacts. Le récit de l’aventure est en lui-même un enseignement inspirant.

Voir plus
ODD 17 : les bonnes nouvelles des Territoires pour co-construire localement

64% des élus comptent s’appuyer sur des alliances avec des associations, les entreprises et les initiatives citoyennes durant leur mandat, selon les résultats de l’étude IMPACT-Elus Locaux réalisée par Comisis-OpinionWay l’an dernier à la même époque. Un an plus tard, afin de les accompagner dans leur démarche de co-construction territoriale, les fruits de la capitalisation issue de 15 ans de capitalisation et de recherches sont mis à leur disposition, et ils peuvent dès aujourd’hui s’appuyer sur un réseau de 350 « catalyseurs territoriaux ».

Au fil des années, les besoins sociétaux ne cessent d’augmenter. Devant la raréfaction des ressources, l’engagement des acteurs dans les dynamiques de co-construction territoriale est devenu plus qu’un besoin, c’est devenu un « devoir d’alliance ».

Voir plus
Des solutions existent : n’attendons pas le monde d’après pour agir ensemble !

Le RAMEAU a le plaisir d’intervenir à la soirée « les entreprises face à la conversion écologique » à Orléans ce mercredi 17 novembre de 20h à 22H !

Céline Calmet, Responsable formation et Projets PME à Nekoé (association dédiée à l’innovation par les services), Luc Bellière Président de l’association Persée 3C (pour l’Engagement et la Responsabilité Sociétale des Entreprises, l’Economie Circulaire, Coopérative et Collaborative), Christophe Poinssot, Directeur Général Délégué et Directeur Scientifique chez BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) et Charles-Benoît Heidsieck, Président-Fondateur du RAMEAU, participeront la table ronde « Des solutions existent : n’attendons pas le monde d’après pour agir ensemble ! » à partir de 20h. Retrouvez-les à l’espace Saint-Euverte à Orléans !

Voir plus