En 2020, passons à l’action !

2019 a été un grand millésime pour la co-construction du bien commun. Que retenir en synthèse ?

En 2020, passons donc à l’action !

Fort de ce bilan qui montre que nous sommes à « mi-chemin » d’une capacité collective à piloter le changement nécessaire face à la transformation à l’œuvre, il nous faut valoriser ce qui existe déjà pour démontrer que le point de bascule est déjà là.

Le nouveau millésime qui ouvre cette seconde décennie du XXIème siècle sera donc sous le signe de « la preuve par l’exemple ». Tout au long de l’année, nous cheminerons pour illustrer concrètement les enjeux, les pratiques et les impacts des alliances innovantes au service du bien commun. Ce chemin sera structuré en 3 temps :

  • De janvier à mars, l’illustration de la vision d’un ODD 17, véritable philosophie politique du XXIème siècle.
  • D’avril à juillet, la démonstration des fruits de la co-construction : réponse aux défis territoriaux, innovation sociétale, hybridation des modèles socio-économiques, et articulation entre engagement et performance des organisations.
  • De septembre à décembre, l’appropriation des 4 piliers de la valorisation de l’action collective transformatrice : la capitalisation, l’évaluation, la modélisation économique et le faire valoir.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à (re)découvrir le panorama des outils mis en lumière pour apprendre à faire alliance.

Que retenir en synthèse ?

  • Côté vision: l’ODD 17, qui a été réclamé par les pays les plus fragiles, n’est pas un « fourre-tout » institutionnel mais bien une nouvelle philosophie politique de co-construction cohérente avec l’ampleur des enjeux qui nécessite une nouvelle méthode d’action.
  • Côté action: l’hybridation des modèles socio-économiques est la clé du changement car rien ne peut se faire sans un équilibre économique qui garantit la pérennité de l’action. Ce dernier ne peut être obtenu que par une articulation nouvelle de la diversité des modèles plutôt que par l’illusion persistante d’un modèle qui serait plus performant que les autres. C’est dans la complémentarité des positionnements, des compétences et des légitimités que peut se construire des solutions durables.
  • Côté gestion: l’évaluation partenariale est un bon moyen de se positionner dans l’écosystème et de qualifier sa propre valeur ajoutée. L’enjeu de valorisation repose sur 4 piliers : la capitalisation, l’évaluation, la modélisation économique ainsi que le faire valoir. Ce dernier peut être accéléré grâce au numérique si ce dernier est maîtrisé suffisamment pour lui donner un sens cohérent avec l’objectif attendu.

Le cheminement réalisé tout au long de 2019 avec la plateforme « L’innovation territoriale en actions ! » a montré à quel point une pédagogie adaptée aux différents niveaux de maturité (« pionnier », « actif », « 1er pas », « sceptique ») est essentielle pour ne pas créer un mouvement à plusieurs vitesses laissant sur le bord du chemin ceux qui n’ont pas appris à « faire alliance ». Pour passer à l’action, il convient donc d’accompagner chacun selon son niveau de maturité.