La co-construction territoriale à l’international

Après avoir partagé les enjeux du mouvement émergent de co-construction territoriale avec la e-communauté « développement local » du CNFPT (voir replay du Webinaire du 3 avril sur le site du CNFPT en s’inscrivant à la e-communauté), puis la méthode innovante des catalyseurs territoriaux avec Territoires Conseils de la Caisse des Dépôts (en savoir plus sur le site de Territoires Conseils), c’est avec l’UNESCO que se poursuit le « voyage à la découverte de la co-construction territoriale ».Lors de la formation « pratiques innovantes de gouvernance locale » de l’IIEP de l’UNESCO, Le RAMEAU a été invité à écouter les démarches internationales et à témoigner des pratiques françaises. A partir du MOOC « les alliances qui changent les territoires », réalisé avec l’ESSEC, les participants ont pu faire part de leurs propres pratiques. 3 angles ont été abordés :

    • Coopération entre le système éducatif et les élus locaux,
    • Co-construction au niveau d’une commune sur les questions éducatives,
    • Alliances entre les établissements scolaires et la société civile organisée – ONG & entreprises.

Il était passionnant d’avoir des exemples provenant du Brésil, de la Jordanie, du Mali, du Nigeria ou encore d’Afrique du sud. Très intéressant aussi d’établir les facteurs clés de succès et les raisons d’échec des alliances innovantes au service du bien commun. Quel que soit le pays, une « doctrine » commune sur les conditions de réussite des démarches partenariales a été établie à cette occasion.

Des enseignements qui alimentent le « voyage à la découverte de la co-construction territoriale ». Prochaine escale : le 3 mai prochain à l’occasion du lancement du parcours d’expérience « co-construction territoriale », et n’oubliez pas : le 12 juin prochain : 4ème rencontre des pionniers des alliances en territoire (information : contact@lerameau.fr)