PHARE-Associations : Les associations co-construisent pour relever les défis des fragilités de leur territoire

Paris, le 30 novembre 2015 – L’Observatoire national des partenariats publie l’étude PHARE-Associations qui analyse la perception des dirigeants associatifs sur les fragilités de leur territoire, ainsi que sur la capacité des partenariats entre entreprises et associations d’intérêt général à mieux y répondre. Quels sont les résultats de cette étude ? Partenariat associations – entreprises : 267 000 associations engagées dans une dynamique par

Les associations, partenaires des entreprises ( 7 points depuis 2009)

Selon l’étude PHARE-Associations (étude Comisis, novembre 2015), 53% des associations d’intérêt général employeuses (46% en 2009) et 35% des non employeuses sont en partenariat avec des entreprises. Quatre modes de relations complémentaires sont utilisés : 67% de mécénat, 29% de pratiques responsables, 26% de coopération économique et 25% d’innovation sociétale*. Cela représente quasiment 1,2 million de partenariats existant à ce jour. C’est sur les territoires que ce mouvement de co-construction s’incarne : 47% des partenariats sont régionaux, 43% locaux, 22% nationaux et 4% internationaux.

*Définition des 4 types de partenariats : Pratiques responsables : apport des savoir-faire de l’association à l’entreprise. Mécénat : soutiens de l’entreprise à un projet associatif d’intérêt général. Coopération économique : contribution de chacun des partenaires à une offre commune. Innovation sociétale : création de solutions innovantes pour répondre à des fragilités et/ou des enjeux du territoire

Pour répondre à quels besoins ?
Les dirigeants associatifs ont une vision très claire des fragilités de leur territoire

Dans le cadre de leurs missions de terrain, les associations identifient l’emploi (60%), le vieillissement (60%) et le lien social (51%) comme les trois premières fragilités des populations qu’elles côtoient. Face à cela, les dirigeants associatifs estiment les entreprises comme des partenaires pour agir ensemble sur l’emploi (46%), le développement économique (38%) et le lien social (23%).

86% des dirigeants pensent que les alliances entre associations et entreprises sont source d’innovation pour l’intérêt général et 62% qu’elles contribuent à leur capacité d’innovation.

Les associations sont convaincues que les alliances avec des entreprises sont un moyen efficace pour répondre aux fragilités du territoire, mais aussi qu’elles constituent pour elles-mêmes un levier d’innovation.

« Face au « devoir d’alliances’’ réclamé par les français (étude PHARE-Citoyens, Comisis-OpinionWay, Septembre 2015), les entreprises ont répondu par un devoir de mobilisation (étude PHARE–Entreprises, Comisis, Octobre 2015). Dans cette étude PHARE-Associations, les dirigeants associatifs invitent les entreprises à les rejoindre pour agir ensemble» déclare Charles-Benoît Heidsieck, Président-Fondateur du RAMEAU, pilote de l’Observatoire national des partenariats.

Retrouvez les résultats de l’étude PHARE-Associations ici et le communiqué de presse ici.