Qui sommes nous – Duplicate – [#5040]

Le RAMEAU a pour vocation d’éclairer les décideurs sur la dynamique de co-construction, et d’aider les organisations à se saisir de l’opportunité de ces nouvelles alliances.
 


Comprendre le mouvement d’alliance en France

 

Après 15 ans de recherche empirique, 5 ans d’étude d’impact du « faire alliance » en France, et le recensement de plus de 1.000 exemples inspirants d’alliance d’intérêt général, Le RAMEAU propose d’accélérer le mouvement d’alliance d’intérêt général en France.

Laboratoire d’innovations partenariales, Le RAMEAU est à la fois un observatoire pour qualifier les enjeux et pratiques des démarches partenariales, un centre d’expérimentations pour faire émerger de nouveaux modèles, et un lieu de réflexions prospectives pour déployer des solutions innovantes à grande échelle qui permettent de (ré)concilier économie et intérêt général.

Le positionnement et le rôle du RAMEAU :

Créé en 2006 sous statut associatif d’intérêt général, Le RAMEAU est un laboratoire de recherche empirique innovant par l’atypicité de sa démarche : partir de la réalité de terrain pour comprendre et modéliser les mouvements émergents. Il a pour vocation d’éclairer les décideurs sur les dynamiques de co-construction, et d’aider les acteurs publics & privés à se saisir de l’opportunité de ces nouvelles alliances pour à la fois réduire les fragilités et inventer de nouveaux moteurs économiques durables.

L’action du RAMEAU se décline en 3 missions :

Témoigner – les données sur le mouvement de co-construction proviennent d’une connaissance observée sur le temps long (au minimum 7 ans par programme), qualifiée par des regards croisés entre profils d’acteurs différents, mesurée par des programmes d’études statistiques, et illustrée par plus de 1.000 retours d’expérience de terrain.


La preuve en acte : En 2008, Le RAMEAU fonde avec la Caisse des Dépôts, l’Observatoire des partenariats. L’objectif est de qualifier les enjeux des coopérations au service du bien commun, d’identifier les pratiques innovantes et de suivre l’évolution des dynamiques d’alliances en France. Selon les dernières études de l’Observatoire des partenariats, 81% des Français[1], 92% des maires[2], 83% des dirigeants d’entreprise[3], 97% des responsables associatifs[4] et 98% des fondations[5] considèrent le « jouer collectif » nécessaire face aux défis liés aux crises que nous vivons aujourd’hui. Ils témoignent d’une « envie d’alliance ».

Innover – à partir des « signaux faibles » captés, Le RAMEAU expérimente de nouveaux modèles d’alliance d’intérêt général dont il capitalise les enseignements, modélise les résultats et évalue les impacts. En 15 ans, Le RAMEAU a mené plus de 500 recherche-actions auprès d’acteurs publics et privés représentatifs de la diversité des organisations en France, et a suivi 350 écosystèmes territoriaux dans leurs dynamiques collectives. Sa démarche a su mobiliser 100 M€ pour financer plus d’une cinquantaine d’innovations partenariales[1].

[1] 70 M€ sur les projets à impact, 15 M€ d’ingénierie, 8 M€ de recherche, 5 M€ de capitalisation et 2 M€ d’investissements

La preuve en acte : Les travaux de recherche empirique ont progressivement permis de faire émerger neuf dispositifs collectifs pour accélérer le mouvement d’alliance en France.

Transmettre – Les travaux de recherche empirique sont librement accessibles à tous au travers de différents formats d’appropriation (publications, modules de formation, transferts de savoir-faire …). A partir d’exemples concrets, Le RAMEAU rend compte des impacts[1] et des objectifs pour les Territoires et les organisations publiques & privées qui expliquent les raisons du développement du « faire alliance ». Ces travaux permettent à chacun de se situer.

Les pratiques de terrain éclairent 4 objectifs :

  • Trouver un équilibre entre la performance et l’engagement de son organisation,
  • Hybrider son modèle socio-économique,
  • Piloter une démarche d’innovation sociétale,
  • Co-construire territorialement des solutions mobilisant l’ensemble des forces vives.

[1] L’Observatoire des partenariats publie en 2022 la 1ère étude d’impact du « faire alliance » à l’échelle d’un pays.

La preuve en acte : Depuis octobre 2019, Le RAMEAU co-pilote une mission ministérielle pour accélérer les alliances entre associations, entreprises et collectivités territoriales en France. Ayant réussi à mobiliser plus d’une centaine de réseaux nationaux et territoriaux, publics et privés, la « feuille de route » a concrètement permis de valoriser les initiatives de terrain[1].

[1] https://www.associations.gouv.fr/bilan-de-2-ans-de-cheminement-collectif.html

« Le faire alliance se vit plus qu’il ne se dit ! Cela explique pourquoi la richesse et la cohérence du foisonnement des initiatives partenariales restent non conscientisées. « Faire alliance », c’est avant tout une envie d’ouverture et d’interconnaissance. Il ne peut y avoir d’injonction pour créer la confiance. En France, entre 2015 et 2021, le « devoir d’alliance » est devenu « envie d’alliance ». Nous devrions nous en réjouir et collectivement valoriser ce changement de paradigme ! »

Charles-Benoît HEIDSIECK, Président-Fondateur du RAMEAU