« Le Bonheur est dans le près ! »

« Le Bonheur est dans le près ! » … comme l’a évoqué non sans humour le Député de Charente-Maritime, Olivier FALORNI, en introduction des Etats Généraux de l’ANPP – Territoires de Projet ! Le thème « Autonomie, Résilience et Bonheur local » a en effet permis d’identifier les vecteurs indispensables pour dépasser le bien être de chacun et s’intéresser au bonheur pour tous.

Est-ce une gageure de réfléchir au Bonheur local dans un moment de crises successives et de transitions lourdes ? Pas si sûr… Durant deux jours, il ne s’agissait pas seulement d’étudier les conditions de garantir le bien être de chacun, mais plus profondément d’engager des Projets de Territoire qui assurent le bonheur de tous. Illustré par de multiples exemples inspirants, les pistes ont été nombreuses et étayées.

Pour sa part, Le RAMEAU a partagé les fruits de 18 ans de recherche empirique autour de ce qui semble être l’une des clés du bonheur : « Nous devons individuellement et collectivement (re)découvrir la valeur du Temps… ou plutôt des temps » a insisté Charles-Benoît HEIDSIECK, Président-Fondateur du RAMEAU. « Nous devons apprendre à articuler trois temps : le temps de la performance à 18 mois pour (re)trouver nos équilibres socio-économiques, le temps de l’innovation à 7 ans pour faire émerger des solutions durable à la hauteur de nos défis communs, et le temps de la confiance à 28 ans pour (ré)inventer un imaginaire collectif fondé sur notre Lien commun » a-t-il complété.

Si ces temps sont connus, ils semblent trop long à certains face aux urgences. Pourtant, « Inspirons-nous de la nature, il ne faut pas tirer sur une plante pour la faire pousser plus vite… sinon on l’arrache ! ». Ainsi, ces trois temps sont incontournables si nous voulons garantir non seulement la cohérence des actions, mais plus encore la cohésion des acteurs. « Pour réussir à nous transformer, nous devons apprendre à les articuler ».

Pour contribuer à cette articulation des temps, Le RAMEAU est venu partager trois bonnes nouvelles aux Etats Généraux de l’ANPP – Territoires de Projet :

  • Les jeunes ont « envie d’alliances territoriales » ! Vous en voulez une preuve ? Il aura fallu 18 mois pour réaliser l’étude exploratoire « Jeunes & Territoires 2050 », dont le rapport a été publié à l’occasion de la 6ème Journée Internationale de l’Education, le 24 janvier dernier.
  • Les Territoires sont à la manœuvre pour inventer de nouveaux équilibres socio-économiques durables ! Vous en voulez une preuve ? Il aura fallu 7 ans pour décliner en méthodes et démarches pédagogiques la modélisation sur les spécificités des modèles d’intérêt général, dont rend compte le rapport « Vers de nouveaux modèles socio-économiques » publié le 23 janvier dernier.
  • La (ré)conciliation entre économie et intérêt général est en cours ! Vous en voulez une preuve ? Il aura fallu 17 ans pour modéliser les conditions d’une transformation systémique dans le cahier de recherche « ODD 17 : Economie(s) et Territoire(s) », publié le 21 décembre dernier en conclusion d’une année charnière pour la pédagogie du « faire alliance ».

En 2015, les 193 Nations-Unies ont reconnu que « tout est lié » ! 7 ans plus tard, au moment où la France a fait son état des lieux d’avancement de l’Agenda 2030, la Fondation des Territoires a invité à constater que « tout est dit » sur les méthodes pour réussir le changement systémique. Faisons, aujourd’hui, le « pari de la confiance » que dans 7 ans « tout sera fait » … si nous savons nous mobiliser collectivement !

L’ANPP – Territoires de projet avait mis la barre haute pour ses Etats Généraux 2024. Mais, en cette année de Jeux Olympiques et Paralympiques, n’est-ce pas l’occasion de donner envie de faire de la France une championne Olympique de l’ODD 17 en pratiques ?